Covid 19 : conduite à tenir avec votre enfant

Les parents jouent un rôle essentiel dans la prévention de la propagation du virus, il est donc indispensable :

o De surveiller l’apparition de symptômes chez votre enfant.
o De ne pas se rendre au lycée en cas d’apparition brutale d’un ou plusieurs symptômes évocateurs du covid 19 :

  Infection respiratoire aigüe avec fièvre (supérieure ou égale à 38°) ou sensation de fièvre
  Fatigue inexpliquée
  Douleurs musculaires inexpliquées
  Maux de tête inhabituels
  Diminution ou perte du goût ou de l’odorat
  Diarrhée
  Altération de l’état général
  Les rhinites seules (rhume) ne sont pas considérées comme signe évocateur

o De prendre avis auprès du médecin traitant qui décide des mesures à prendre.

o De ne pas conduire à l’école l’élève testé positif au covid ou dont un membre du foyer a été testé positif ou encore identifié comme contact à risque avant le délai prévu par l’Agence Régionale de Santé.

o D’informer dès que possible le chef d’établissement si vous ne conduisez pas votre enfant au lycée en précisant la raison. Un défaut d’information rapide ne permettrait pas de repérer et d’interrompre les chaînes de transmission dans l’espace scolaire.

o D’avoir une hygiène stricte des mains comprenant le lavage au départ et au retour à la maison.

o De porter le masque et de prévoir un contenant pour les masques usagés, notamment lors du passage à la restauration scolaire où celui-ci ne doit en aucun être déposé sur la table ou sur le plateau.

Pour vous guider, voici un rappel concernant le protocole sanitaire en vigueur, à ce jour.

Dans le cas d’une suspicion de covid 19

Cas n°1 : élève identifié comme contact à risque par l’Agence Régionale de Santé (ARS)
  Rester à domicile
  Eviter les contacts
  Consulter un médecin
  Suivre les recommandations de l’assurance maladie

Retour à l’école avec un test négatif réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé de covid.

Cas n°2 : élève à la maison présentant une apparition brutale des symptômes évocateurs
  Mêmes consignes que ci-dessus

Retour à l’école si test négatif ou avec attestation des parents par écrit après avoir consulté un médecin si un test n’a pas été réalisé.

Cas n°3 : élève dans l’établissement présentant des symptômes évocateurs.
  Isolement de l’élève masqué en présence d’un adulte masqué
  Retour de l’élève à domicile dans les plus brefs délais
  Mêmes consignes que cas n°2

Conditions de retour à l’école identiques au cas n°2.

Dans le cas de Covid confirmé

  L’élève ne doit pas retourner au lycée avant le délai défini par son médecin :
. 7 jours pleins à partir de la date de début des symptômes avec absence de fièvre au 7ème jour pour les cas symptomatiques. En cas de fièvre au 7ème jour, l’isolement se poursuit jusqu’à 48h après la disparition des symptômes.
. 7 jours pleins à partir du jour de prélèvement positif pour les cas asymptomatiques.
  Les personnes identifiées comme contact à risque par l’agence régionale de santé ne pourront revenir qu’avec un test négatif réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé.
  Les délais d’isolement peuvent être prolongés si le cas contact vit au domicile de la personne testée positive au covid.
Dans tous les cas, à défaut de justificatif, 14 jours d’isolement sont requis.

Définition des cas contacts à risque élevé de contamination :

  Personne ayant partagé le même milieu de vie (logement, chambre d’internat, etc) que le cas confirmé.
  Contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’un mètre et sans masque, quelle que soit la durée (ex : repas, conversation, flirt, accolade, embrassades).
  Personne ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins, à moins d’un mètre et sans masque.
  Personne ayant partagé un espace confiné (salle de classe, bureau, véhicule personnel…) pendant au moins 15 mn ou étant resté en face à face avec un cas confirmé durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement à moins d’un mètre et sans masque.
Attention les personnes croisées de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque.

En cas de doute, l’infirmière scolaire est à votre disposition pour toute information complémentaire qui travaille en lien avec des professionnels de santé de la plate-forme Covid de l’éducation nationale.